Agenda - 10 mars à 12h30 - premier cours de la chaire

10/03/2020

Ce mardi 10 mars a lieu le premier cours de la chaire interuniversitaire BSI-citydev.brussels. Le cours se tient de 12h30 à 14h00 dans l'auditoire Victor Bourgeois (Place Flagey 19 à 1050 Bruxelles). 

Le cours, intitulé "La lisibilité au-delà du quartier", est animé par Yannick Vanhaelen. Titulaire d’un Master en architecture, il est chef de projet chez ORG Urbanism et également doctorant à l’Université Libre de Bruxelles. En 2017, il rejoint l’entreprise ORG où il y gère des projets urbains complexes et d’envergure tels que le Plan d’Aménagement Directeur sur l’entrée de l’E411 dans Bruxelles, ainsi que le plan de qualité paysagère et urbanistique des espaces publics du territoire du Canal. Avant de rejoindre ORG, Yannick était chercheur à l’ULB. Il a acquis son expérience professionnelle chez NL Architects à Amsterdam, au sein de 51N4E et chez DEV-space Architects, tous les deux basés à Bruxelles.

Résumé du cours : "Les campagnes, les paysages urbains, ou même les vastes territoires étaient autrefois lisibles et interprétables par l’ observation de leurs contours, leurs idéogrammes ou encore leurs structures. Ils contribuaient à nous permettre de se situer dans un espace (la ville, la campagne, etc), et de nous sentir “chez soi” sur une partie du territoire donné. De nos jours, nous ne parvenons plus à décrypter, à comprendre l’endroit où nous nous trouvons L’interprétation et la lecture de notre environnement deviennent impossibles. Ceci nous mène à une série d’interrogations : Par quoi sommes-nous entourés? Où sommes-nous? Où trouver notre place? A quel environnement appartenons-nous? En effet, en raison de l’expansion urbaine - ruptures créées par les installations humaines - les paysages et les décors urbains d’aujourd’hui ont perdu la faculté qu’ils avaient de créer une reconnaissance et des significations collectives. Le contenu de cette conférence sera axé sur les infrastructures et les visions à grande échelle : comment elles peuvent être un outil pour aider à augmenter la lisibilité à grande échelle, afin de mieux comprendre à quel territoire on appartient, et afin que les projets à grande échelle puissent devenir lisibles et avoir une signification à plus petite échelle. L’interscalaire – le fait d’être conçu, pensé, d’avoir des échelles à travers plusieurs effets en même temps – la pluralité des usages, les infrastructures humanisées, la continuité et la lisibilité seront les thèmes abordés lors de cette première conférence.

Les cours suivants auront lieu :

- le jeudi 19 mars à 12h30 dans l'auditoire Victor Bourgeois : "La production et le mélange des classes sociales" animé par Luk Peeters

- le jeudi 23 avril à 12h30 dans l'auditoire Victor Bourgeois : "L'esthétisme et l'empathie" animé par Birgit Clottens

- le mardi 28 avril à 12h30 dans l'auditoire Victor Bourgeois : "L'urbaniste-curateur" animé par Marcel Smets