FR NL
citydev.brussels rapport d’activités 2016

Interview

Denis Grimberghs
Président

Julien Meganck
Administrateur délégué

La mixité fonctionnelle en ligne de mire !

Année record au niveau du développement immobilier et de la commercialisation pour citydev.brussels, 2016 a également été celle des innovations stratégiques et des collaborations avec les institutions publiques et privées.

Des acquisitions stratégiques

Le concept de la reconstitution du foncier qui anime citydev.brussels depuis plusieurs années s’est encore renforcé en 2016. Pour mener à bien ses acquisitions, un « comité d’acquisition stratégique » fédère de manière transversale toutes les forces vives des différents services. Durant cette année, la reconstitution des réserves foncières en vue du développement de projets d’envergure a notamment entraîné des opérations de remembrement qui se sont avérées stratégiques mais coûteuses.

Des développements ambitieux

Cette nouvelle politique d’acquisition a notamment permis le développement échelonné de divers projets sur les sites CityGate I, II et III. Le foncier acquis il y a plusieurs années sur ce périmètre a ainsi donné lieu en 2016 à un marché de promotion pour l’îlot Kuborn (CityGate I). Dans le même temps, citydev.brussels a programmé le développement d’autres îlots (Marchandises et Goujons) sur le site et fait l’acquisition de l’usine Léonidas (CityGate III) afin d’y développer un projet mixte de logements et d’autres fonctions (économique, espaces verts, équipements, etc.). L’ampleur du périmètre considéré et la réalisation des projets répartie dans le temps ont créé une véritable émulation auprès des autres acteurs publics ou privés qui s’investissent également dans ce quartier.

Des projets mixtes de nouvelle génération

En vertu des obligations reprises dans son contrat de gestion et son plan d’entreprise, citydev.brussels doit désormais intégrer la mixité fonctionnelle au sein de ses projets. En 2016, cette notion de mixité a évolué et a largement dépassé les deux fonctions historiques que sont le logement et l’expansion économique. Elle intègre désormais des équipements importants (crèches, maisons médicales, infrastructures scolaires, etc.) et des espaces publics. Compte tenu de son ampleur et des moyens mis en œuvre, les projets CityGate I, II et III comptent parmi ces projets mixtes de nouvelle génération. Par ailleurs, le site Takeda, acquis en 2016, participe également de cette dynamique. Situé à Molenbeek-Saint-Jean, cet ancien entrepôt de près de 8.000 m² sera reconverti en une école de la Fédération Wallonie-Bruxelles et des ateliers situés à l’arrière du site.

Occupation temporaire des sites

Afin d’animer les quartiers durant le développement des différents projets, citydev.brussels a activé le nouveau concept d’occupation temporaire des sites. Ce mode opératoire prévoit l’organisation de projets culturels, sociaux ou économiques durant une période limitée sur les sites en mutation. En 2016, citydev.brussels a attribué un premier marché à une société à vocation sociale pour le développement d’activités culturelles sur l’un des projets CityGate en cours de développement. D’autres sociétés ont également pu utiliser les sites de citydev.brussels pour réaliser leurs films. Ainsi, la nouvelle mini-série thriller de six épisodes « La Forêt », réalisée par Julius Berg, a été tournée en partie sur le site parc PME Newton. Le bâtiment Tweebeek I a accueilli l’équipe du réalisateur Michaël R. Roskam (Bullhead) durant 5 mois pour le tournage du long-métrage « Le Fidèle ».

Ventes en hausse, charges d’urbanisme et Tivoli GreenCity

Pour le secteur du logement, trois événements ont marqué l’année 2016 : un niveau de commercialisation élevé, le développement du mécanisme des charges d’urbanisme et le lancement du chantier de construction de 400 logements sur le site du projet Tivoli GreenCity. En matière de charges d’urbanisme, citydev.brussels est devenu un des interlocuteurs de premier plan pour un nombre toujours croissant d’acteurs privés. Dans cet esprit, l’institution a mené un avant-projet qui vise à utiliser - pour la construction de logements conventionnés - les charges d’urbanisme générées par la construction et la reconstruction de grands commerces. Le lancement du chantier de près de 400 logements passifs sur le site Tivoli GreenCity a également permis de démontrer que le développement de logements sociaux et conventionnés pouvait être exemplaire en matière de qualité du bâti et d’infrastructure urbaine.

Services spécifiques et espaces partagés

Pour le volet expansion économique, l’année 2016 a surtout été marquée par une demande d’espaces tertiaires et industriels de taille plus réduite (de 200 à 300 m²). La commercialisation rapide des petits ateliers disponibles sur le site Greenbizz nouvellement inauguré a confirmé la tendance. Pour répondre à cette attente, citydev.brussels a initié la réalisation d’un nouveau parc pour TPE à proximité immédiate du parc PME Newton, redimensionné les espaces de son parc PME Magellan et programmé le lancement de projets spécifiques comme les FabLab. Les centres d’entreprises de citydev.brussels ont, par ailleurs, proposé de nouvelles formules où plusieurs entreprises peuvent développer leurs activités sur un même espace partagé. Pour les entreprises de plus grande envergure, citydev.brussels a continué à promouvoir des zones monofonctionnelles accessibles et parfaitement équipées.

Collaboration avec les institutions publiques

L’année 2016 a enfin été marquée par le renforcement des collaborations avec les opérateurs publics que sont la SLRB, le Port de Bruxelles, Actiris, Bruxelles Environnement, Bruxelles Formation, etc. Dans cet esprit, l’opération menée en toute intelligence avec Bruxelles Environnement sur le terrain de l’ancienne usine Léonidas (CityGate III) va permettre le développement conjoint de logements conventionnés et d’espaces publics de qualité sur un même périmètre. Si le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a largement fait appel à citydev.brussels pour l’hébergement de ses institutions, beaucoup de communes ont également sollicité ses services pour valoriser leurs réserves foncières et mener des opérations de reconversion immobilière.
L’année 2016 a enfin été marquée par le renforcement des collaborations avec les opérateurs publics que sont la SLRB, le Port de Bruxelles, Actiris, Bruxelles Environnement, Bruxelles Formation, etc. Dans cet esprit, l’opération menée en toute intelligence avec Bruxelles Environnement sur le terrain de l’ancienne usine Léonidas (CityGate III) va permettre le développement conjoint de logements conventionnés et d’espaces publics de qualité sur un même périmètre.